Répression du Bitcoin: Un régulateur de crypto-monnaie du gouvernement Sud-Coréen trouvé mort dans sa maison

Répression du Bitcoin en corée du sudbitcoin régulation corée: Jung Ki-joon, 52 ans retrouvé mort

(Jung Ki-joon à Séoul le 15 janvier. Il était impliqué dans les efforts du gouvernement sud-coréen pour réglementer le commerce de cryptomonnaie.PHOTO:YONHAP NEWS/ZUMA PRESS)

Un haut responsable sud-Coréen qui avait dirigé la grande  » répression du Bitcoin en Corée du Sud  »   a été retrouvé mort dimanche, selon un porte-parole du gouvernement.

Jung Ki-joon, 52 ans, était chef de la politique économique au Bureau de la coordination des politiques gouvernementales.

Il a aidé à coordonner les efforts pour créer une nouvelle législation visant à réprimer la spéculation sur la crypto-monnaie et les activités illicites, a ajouté le porte-parole.

L’agence de presse semi-officielle Yonhap a rapporté que M. Jung était présumé avoir subi une crise cardiaque et que la police avait ouvert une enquête sur la cause du décès.

 Yonhap a également signalé que M. Jung a été trouvé dans sa maison.

Le porte-parole du gouvernement a déclaré plus tard

« il est mort d’une cause inconnue. Il est décédé pendant qu’il dormait et [son] cœur [avait] déjà cessé de battre quand il a été retrouvé mort. « 

Les collègues de M. Jung ont déclaré qu’il avait été très stressé ces derniers mois alors que la Corée du Sud travaillait pour lutter contre la spéculation sur la crypto-monnaie, a rapporté Yonhap.

La Corée du Sud a été un centre mondial pour le commerce de crypto-monnaie et la menace d’une nouvelle législation a pesé sur le prix du bitcoin cette année suite à une vague de répression frénétique de Séoul en 2017.

Bitcoin s’échange actuellement autours de 11 000 $.

Il a presque atteint 20 000 $ en décembre avant que les efforts mondiaux pour réglementer les crypto-monnaies ne prennent de l’ampleur.

Cela a incité Bitcoin, qui est juste une crypto-monnaie, à perdre jusqu’à 70% de sa valeur, tombant à un minimum de 6 000 $ plus tôt ce mois-ci

Pourtant, le Bitcoin a commencé l’année 2017 à moins de 1000 $.

L’enthousiasme des investisseurs en Corée du Sud a été l’une des raisons pour lesquelles les prix ont grimpé en 2017.

Le Premier ministre Lee Nak-yon a averti en fin d’année que

« l’intérêt croissant pour les crypto-monnaies pouvait conduire à un grave phénomène pathologique»

 

Lors d’un briefing le mois dernier, M. Jung a déclaré :

« les monnaies virtuelles comme le bitcoin ne sont pas une forme de monnaie légale et le gouvernement réagira fortement à la spéculation excessive de crypto-monnaie et aux activités illégales »

Environ 4,5% de toutes les transactions bitcoin dans le monde l’année dernière ont été payée avec la monnaie sud Coréenne qu’on appel le « WON » , ce qui en fait la monnaie fiduciaire la plus utilisée dans les transaction pour acheter des Bitcoins après le dollar Américain, le yen Japonais et l’Euro.

Celà risque t’il d’avoir une influance sur le marché ? N’hésitez pas à poster vos commentaires


Cet article vous a été utile? Merci de le partager  et de nous suivre sur    et sur    .

N’hésitez pas aussi à vous inscrire à notre buletin d’information pour recevoir en direct nos bon plans Bitcoins ainsi que nos derniers articles.


Pour marque-pages : Permaliens.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar